Les habitants du Cours de l’Argonne à Bordeaux (33): Arc de Ciel, Arc de Terre / Felice Varini

 

À Bordeaux centre, Pointdefuite accompagne un groupe de commanditaires, habitants du Cours de l’Argonne qui ont posé en débat des questions relatives à leur lieu de vie et aux rapports que les habitants d’un quartier entretiennent avec l’espace public. Ils ont souligné que le quartier Argonne, fortement estudiantin est aussi un quartier où des commerces et des familles s’installent et tentent d’établir ainsi, durablement, une mixité sociale et une vie de quartier.

 

Voies de tram, Cours de l'Argonne, Bordeaux

 

Dans le même temps, ce cours peine à trouver une lisibilité et une véritable identité.  Comment donner un attrait, voire une attractivité à cette voie traversante qui se dirige vers le campus universitaire ? Comment ralentir le mouvement et permettre aux passants de  poser leur regard sur cette artère qui part de la Place de la Victoire ?

 

plaque du cours de l'Argonne, Bordeaux

 

LES COMMANDITAIRES

« Nous souhaiterions fixer le mouvement du cours de l’Argonne qui n’est qu’un couloir de passage traversé par le tramway. L’œuvre ici viendrait arrêter ce mouvement en le décomposant, le fragmentant. Elle inviterait passants, habitants, visiteurs à s’arrêter sur le cours, à le regarder principalement depuis la Place de la Victoire. Nous souhaiterions une œuvre in situ, réalisée pour le cours, sur un terrain particulier, en lien avec l’architecture et l’histoire du quartier. Nous souhaiterions que l’artiste parte de la situation réelle du quartier comme support de création. Nous souhaiterions modifier la perception du lieu, en invitant les passants à regarder ce cours autrement. Nous souhaiterions quelque chose de dynamique et tourné vers l’avenir pour les habitants du cours de l’Argonne et l’ensemble des Bordelais. »

 

Felice Varini, les commanditaires et Pointdefuite, crédit Photo L.Theillet, Sud Ouest

 

L’ACTION MENÉE PAR L’ARTISTE

A l’issue de plusieurs rencontres avec les commanditaires, pointdefuite leur a proposé de solliciter l’artiste Felice Varini. Cet artiste franco-suisse contemporain, connu internationalement, travaille sur l’espace in situ, l’architecture et la vision. Chacune de ses interventions devient l’occasion de porter le regard sur et dans une appréhension de l’espace environnant : ses supports sont parfois des lieux anciens à l’architecture affirmée ou bien des espaces extérieurs sur lesquels il fait apparaître des anamorphoses qui se recomposent à partir d’un point de vue préétabli.

 

Felice Varini, «Double trapèze pour quatre triangles», Square Edouard VII, Paris, 2012, Photographie : André Morin

Felice Varini, «Trois ellipses ouverts en désordre», Hasselt, Belgique, 2014Felice Varini, «Neufs triangles dansants», château Chasse-Spleen, Moulis, Médoc, 2012, Photographie : André MorinFelice Varini, «Entre ciel et Melle», sixième biennale international d’art contemporain, Melle, 2013, Photographie : André Morin

 

REVUE DE PRESSE

Cliquez ici pour lire l’article de Sud Ouest de l’Art et de l’Argonne, le projet en cours avec l’artiste Felice Varini dans le cadre de l’action des Nouveaux Commanditaires à Bordeaux. DATE: 13 juillet 2015

 

Médiateur – Producteur : Pointdefuite/ Pierre Marsaa et Marie-Anne Chambost